WE à Lyon pour le marché du vintage. Nous sommes arrivés le vendredi en fin d'après midi. Nous avons pris une chambre en plein centre sur les quais du rhône derrière la gare Perrache. 

Notre visite de Lyon a commencé par une séance non pas de nostalgie, mais.....comment dire.......historique et familiale. Dans tout les cas cela m'a mise à l'envers. J'avais raconter auparavant comment j'étais remonté sur les traces de ma grand-mère Marthe. Marthe a vécu un épisode douloureux et terrible. En 1946, elle a été emprisonnée pour 18 mois alors qu'elle était enceinte. Les raisons de cet emprisonnement abusif sont qu'elle aurait hébergé un déserteur de l'armée française dont elle ignorait l'existence. une femme veuve vivant sans être mariée à un autre homme, pauvre, mineuse, après la guerre, n'a pas fait le poids face à la machine implacable de la justice de l'époque. Sa fille, ma tante est née dans cette prison.

Je n'ose pas imaginer les conditions de vie dans cet établissement après guerre. Je me suis fais un film en noir et blanc, humide et glauque. les barreaux aux fenêtres résonnent encore des cris de ces femmes. Je pouvais encore entendre le bruit des judas refermés violemment. Et......au milieu de ce brouhaha carcéral... des cris d'enfants, de bébés.........

Je touchais les pierres comme si elles me mettaient en lien avec avec elle. Je la vois, seule, le jour de sa sortie, avec son enfant dans les bras. Elle est a plus de 50 kms de chez elle. Comment est-elle rentrée ?

Il y a les hauts murs, les miradors, les barreaux, les barbelés .... et 3 grands panneaux colorés, immenses. La prison va être transformée en appartements. Certains bâtiments seront détruits, d'autres gardés. Le mur d'enceinte sera conservé. Évidemment en plein centre ville, je comprends. Mais habiter dans une ancienne prison, je ne pourrais pas.

 

098A

 

100

 

102A

 

106A

 

107A

 

111

 

155A

 

157A

 

158A

 

202A211

 

Même les barbies se suicident en prison.

 

210

 

 

Voila pour le gros coup au moral. Mais le WE lyonnais a été aussi restaurant, ballade nocturne..........

 

114A

 

115A

 

Les portes des magnifiques immeubles lyonnais.

 

118A

 

La place Belcourt de jour.

 

120

 

Et de nuit.

 

125

 

Une magnifique oeuvre au bout de la place. Elle représente un énorme bouquet de fleurs.

 

129

 

133

 

Le bouquet, la place Belcourt dans toute sa longueur. Et en haut à droite la basilique de Fouvière.

 

136

 

Assis sur les bords du Rhône la nuit.On distingue au loin "le crayon", le centre commercial de la part-dieu.

 

140

 

Des cygnes sont venus à notre rencontre. Houlala..... trôp romantique.

 

161

 

Bonjour. Bienvenue au marché du vintage. Nous sommes arrivés avant l'ouverture, mais ily a déjà beaucoup de monde. IL commence à faire chaud. La météo a annoncé 31° à Lyon.

162A

 

Une partie du marché est consacré à la création et l'autre aux objets anciens. La plupart sont des années 1960, 1970, 1980. Peu d'objets ou vêtements des années 1930,1940, celles que je préfère..

Il y avait malgré tout de même de très belles choses, à tous les prix. Il y en avait pour le monde. UN REGAL.Je suis sûr que je n'ai pas tout vu. poutant, je fouille. J'ai tout de même acheté des choses qui me plaisent : 3 chapeaux, un panama, un année 30, un en paille façon grand-mère du dimanche. Un superbe jupon italien tout en frou -frou, Des bas cervin, un porte-jarretelles, un bloomer bb à pois, un turban, des chaussures rouges.et des bonbons roudoudous et compagnie.

 

163A

 

164A

 

165A

 

La vendeuse de chaussures rouges.

 

166A

 

 

167A

 

168A

 

Mon mari de dos. Il a enfin trouvé quelque chose pour lui entre un porte-jarretelle et un chapeau.

 

170A

 

Une jeune fille a accepté de poser pour moi près d'une belle américaine.

 

175

 

176A

 

177A

 

179

 

Des créations

 

180A

 

181A182A

 

183A

 

184A

 

Les coiffeuses travaillent devant un airstream. Elle m'ont fait une frange façon pin-up, c'est superbe. Maintenant, mon coiffeur n'aura qu'à suivre.

 

185A

 

186A

 

Un autre airstream qui servait de salle de projection. Mais alors là, il faisait vraiment très chaud. Nous ne sommes pas monté dedans.

 

190A

 

 

191A194A

 

196A

 

198A199A

 

un collection de vespa pour finir sous un soleil de plomb.

Nous sommes rentrés tranquillement à l'hôtel par les bords du Rhône. Un peu de fraicheur avant de nous précipiter dans les embouteillages à la sortie de Lyon, que contrairement à mon mari, j'ai vécu avec zénitude.

 

204A

 

207A